2)Le rock, un nouveau mode de vie

     Le mouvement rock'n'roll n'a pas seulement influencé les adolescents : il a entraîné un nouveau mode de vie. C'est-à-dire la façon dont une personne ou un groupe vit. Cela inclut ses types de relations sociales, sa façon de consommer, sa façon de se divertir, de s'habiller. Un mode de vie reflète également l'attitude d'un individu, ses valeurs, sa façon de voir le monde dans lequel il vit.

   A ses débuts, le rock'n'roll respirait la joie de vivre, l'amusement, etc... Cependant, au fil du temps, l'aspect contestataire du rock s'affirme, le ton initial est celui de la révolte, il tend vers une certaine démesure instrumentale et sonore, favorisée par les progrès de l'amplification, la multiplication du nombre d'instruments et l'organisation des concerts transformés en gigantesques shows sonores et lumineux.

   Le rock'n'roll a surtout beaucoup influencé le mode de vie des adolescents : c’est le monde des jeunes gens qui ne sont pas encore intégrés à la société que construisent leurs parents. A la fin des années cinquante, le mot « beatnik » commence à faire son apparition. Alors qu’aux Etats-Unis ce mouvement a une connotation intellectuelle (avec le refus de « l’American way of life », contre la société de consommation), en arrivant en Europe le mot ne conserve plus que son implication vestimentaire. L’uniforme qui caractérise le « beatnik » se compose d’un blue-jean et d’un blouson. Auparavant considéré comme un vêtement de travail, le blue-jean a été popularisé par le mouvement rock ainsi que par les idoles de cinéma comme James Dean.
Source : http://blog.libero.it/sognidigitali/view.php?id=sognidigitali&mm=0&gg=121121 Source : http://blog.libero.it/sognidigitali/view.php?id=sognidigitali&mm=0&gg=121121

 

Par ailleurs, deux grands films laisseront leur empreinte sur l'attitude « rock'n'roll » : La Fureur de vivre (Rebel without a cause) de Nicholas Ray avec James Dean et Natalie Wood en 1955 et l'Equipée sauvage (the wild one) de Laszlo Benedek avec Marlon Brandon 1953. Cette évolution a atteint les classes moyennes, qui contribuent de ce fait au lancement d’un style. 

la-fureur-de-vivre-hd.jpg Source : http://myscreens.fr/2012/cinema/culte-du-dimanche-la-fureur-de-vivre/


Source : http://en.wikipedia.org/wiki/The_Wild_Onewildoneposter.jpg

 

Il est vrai que le rock influence aussi d'autres formes d'arts, en passant par le cinéma, la peinture (avec Andy Warhol) et la littérature. Quel rapport avec le rock ? Et bien c’est parce que les pochettes de disques les plus connues de l’histoire du rock sont signées par Andy Warhol. Malgré qu’il en ait signé plusieurs dizaines, les deux plus connues sont : celle du Velvet Underground and Nico et celle des Rolling Stones, Sticky Fingers.
Pochette de disque des Velvet Underground & Nico réalisée par Andy Warhol : 

Source : http://www.fanpop.com/clubs/lou-reed/images/22418844/title/velvet-underground-nico-photo


Une fois dévêtue la banane en dévoile une autre tout en chair mais d’une couleur qui n’a rien à voir avec le fruit : en rose …




Pochette de disque des Rolling Stones signé par Andy Warhol :

Source : http://www.piasa.auction.fr/FR/vente_peintures_arts_graphiques/v10838_piasa/l1617308_andy_warhol_1928_1987_sticky_fingers_1971.html

Là encore c’est une vraie braguette à défaire qui cache un slip estampillé stones.

 




 

On remarque que le style vestimentaire et le style de vie des individus varient selon l'influence musicale. Par exemple, une personne s’habillera différemment si elle a des préférences pour le mouvement punk ou le mouvement mod.

 

   Pour eux être Mod (abréviation de modernists) c'est être international, ils se définissaient comme citoyens du monde. En effet, les Mods étaient tournés vers l'avenir, ils avaient une philosophie de vie plutôt optimiste, on les qualifiait d'hédonistes. Les Mods apportaient un très grand intérêt à la musique. Leurs goûts musicaux étaient très prononcés et électriques. Ils rejetaient le rock n'roll blanc, qu'ils qualifiaient comme "une musique de vieux", au profit du Blues, de la Soul, du R'n'B et de la musique Jamaïcaine comme le Ska ou le Reggae. Leurs groupes de musiques cultes étaient The Who, The Small Faces, The Kinks… Ils se démarquent de la grande majorité par leur goût pour les costumes italiens et un certain dandysme. Le mouvement mod développe un style de vie à part entière : vêtements, musique, véhicule (scooters Vespa et Lambrettas), art (Pop-Art) et surtout une philosophie : optimisme et attitude décontractée. Directement issue du baby-boom, cette génération est tournée vers l'avenir. Elevée dans la société de consommation, elle la célèbre. En semaine, ils s'habillaient du fameux Levi's 501 (porté une première fois dans le bain pour qu'il soit à la taille exacte) avec un polo Fred Perry et une paire de Clark Desert Boots, Hush Puppies ou Brogues. Pour les filles : minijupes à dessins géométriques ou costumes deux ou trois pièces, des escarpins à bouts pointus et à talons aiguilles, une veste courte format blazer... Ils sont caractérisés par une esthétique minimaliste.Une bande de jeunes mods sur leur scooter :


 

On peut apercevoir leur style vestimentaire et les voir sur leur scooter.

Source : http://tpepgvg.blogspot.fr/2011/01/b-les-mods.html

Des mods qui dansent : 


    En 1976-1977, le rock connaît à nouveau une mini évolution : le punk. Il exprime une révolte totale, aussi intense que violente, contre l'ordre établi, qu'il soit politique, social ou culturel. Ce mot vient de punk, mot anglais signifiant sans valeur, il est accepté avec ironie par les punks puisqu'ils rejettent les « valeurs établies ».  Il repose sur une musique délibérément agressive et peu construite, et sur une attitude provocatrice : vêtements négligés, t-shirts troués, etc... La mode punk tourne autour des coupes de cheveux extrêmes (telle la crête), le piercing (souvent avec des goupilles de sécurité), le tatouage… Pour se manifester, les punks prennent des guitares, bien dissonantes pour que ce soit le plus insupportable possible, les paroles de leurs chansons apportent une nouvelle franchise d'expression dans les sujets politiques et sociaux, traitent souvent de l'ennui urbain et du chômage en hausse au Royaume-Uni. Les thèmes sexuels sont abordés aussi et ne se limitent plus à l’amour. Ils se servent des pochettes de disques comme des instruments ironiques de détournement des valeurs sociales et de la culture populaire. Le mouvement punk crache littéralement son dégoût de la société et clame son pessimisme quant à un futur incertain : sa devise est « no future » (« pas de futur »), et son principal mot d'ordre est « destroy » (« détruisons ! »). Les pionniers de ce mouvement sont les Sex Pistols qui hurlent « Anarchy in the UK !» (« Anarchie au Royaume-Uni !»). Les Clash se montrent aussi percutants et dérangeants que les Sex Pistols, même s’ils délivrent un message contestataire plus structuré.

Les sex pistolsPochette de l'album London Calling :

 

Source : http://www.silverdisc.com/images/04/074646388525.jpg

 

 

 

 

    On comprend bien que le rock'n'roll change les esprits et les attitudes. Il ne fait qu'évoluer les modes, par exemple vers une tendance gothique.



 

 


×