2)Origines sociales du rock’n’roll : qui chante et qui écoute ?

          Le rock’n’roll est un style musical inventé par des chanteurs blancs qui se sont inspirés du rythme and blues des musiciens noirs, simple, facile à danser et excitant, ce nouveau style était idéal pour les night-club. 

Le rock’n’roll prend ses origines au sud des Etats-Unis dans les années 1950, le sud des Etats-Unis est encore assez pauvre et les descendants des esclaves noirs, Afro-Américains, chantent encore le blues dans la misère. Le rock  se repend  entièrement aux Etats-Unis grâce à une maison de disque, « Chess » située au nord de Chicago qui recherche une toute nouveauté musicale et fait découvrir le rock’n’roll à la population américaine. Dans un premier temps le rock est utilisé pour distinguer la musiques des blancs au rythme and blues des noirs et ce pour des raisons liées à la politique raciale de l’époque.

La plupart des chanteurs blancs qui se feront connaitre sont de classes et d’ascendants modestes comme par exemple Elvis Presley qui, avant d’être l’une des plus grandes stars du rock était chauffeur de camions. Elvis Presley, Bill Halley et Carl Perkins sont les trois précurseurs du rock’n’roll chez les chanteurs blancs.

Contrairement aux pratiques musicales de l’époque où chacun écoutait le style de musique qui « convenait » à son appartenance ethnique, dans le rock’n’roll les chanteurs sont d’origines et de cultures différentes. Les Afro-Américains tels que Domino, Chuck Berry, Bo Diddley, Little Richard, Jimi Hendrix ou encore Ike Turner s’illustrent dans ce nouveau style musical tout comme les blancs tels que Elvis Presley, Jerry Lee Lewis, Karl Perkins ou encore Bill Halley. Les Afro-Américains et les blancs peuvent chanter et écouter la même musique, le rock fait tomber les « barrières » ethniques.

Hendrix pensait que les studios d’enregistrement étaient ce qu’il y’avait de mieux pour développer de nouveaux titres et cite cet endroit comme un « endroit libre de tout parasitage »  

 

 

 Presley dans Aloha de Hawaii, est émis  en direct via  satellite le 14 janvier 1973. Le chanteur lui-même a inventé le motif d'aigle de sa tenue célèbre, comme quelque chose qui dirait « l'Amérique » au monde.Jimi Hendrix en studio d'enregistrement.

Source(Hendrix à droite) : chronophonix.blogspot.com

 

Source(Presley à gauche) : en.wikipedia.org    

 

 

 

 

 

La montée en puissance du rock dans les années 1950 est due au besoin d’exister des jeunes. Après la deuxième guerre mondiale cela va créer une nouvelle classe sociale qu’on appellera  « teenager ».Contrairement à ce que l’on peut penser, les teenagers des Etats-Unis ne sont pas si révoltés à cette époque. La guerre n’a pas ravagé leur pays excepté Pearl Harbor.

Les précurseurs tels que Bill Haley qui a 30 ans lorsqu’il écrit son titre « Crazy man Crazy » en 1953. Elvis Presley, durant l’été 1953 enregistre un 45 tour « my happiness » et « That’s  wen your heartaches begin » au Memphis recording service (siège de Sun record) pour offrir à sa mère.Ces précurseurs ainsi que tous les autres chanteurs du rock prônent dans leurs chansons, l’amusement, les fêtes, la joie de vivre, dépenser son argent et courir les filles tels que « Purple Haze » de Jimi hendrix , « Girl Happy », « kiss me quick »  d’ Elvis Presley  ou encore « Candy kisses » de Bill Halley.

Les jeunes Américains respirent le bon vivre de « l’American way of life ».Expression désignant une éthique nationale ou nationaliste américaine qui prétend adhérer aux principes élaborés dans la déclaration d’indépendance des Etats-Unis : la  vie, la liberté et la recherche du bonheur « The life, the freedom and the search (research) for the happiness ». 

Image de l’album « Band of Gypsys » ou la chanson « Machine Gun » de Jimi Hendrix a été entendue pour la première fois. Enregistré le 1er janvier 1970.

 Source: musicolinuxien.lost-oasis.net